L’histoire de Carry Be

Elle naît d’un séjour d’une année au Burkina Faso, pays des Hommes Intègres, reflet d’une grande pluralité culturelle et artisanale: poterie, sculpture, langues, travail du bronze, tissage. Le Burkina est un pays qui vous marque d’abord par la qualité de ses citoyens car ceux-ci vous témoignent un accueil des plus chaleureux et une réelle empathie: vous vous sentez tout de suite chez vous. J’y ai rencontré des personnes exceptionnelles devenues aujourd’hui des amies chères.

C’est donc dans ce cadre authentique et agréable que j’ai découvert, lors de la Foire Internationale de Bobodioulasso la grande diversité de tissus en provenance du Mali, de la Mauritanie, de la Côte d’Ivoire et du Sénégal. Un florilège de couleurs et de matières toutes plus belles les unes que les autres. Comment valoriser ces savoirs-faire ancestraux et les faire connaître au monde entier? Pour aller plus loin, comment mettre en lumière les traditions du monde qui méritent d’être connues?

Représentation de l’homme à trois visages

Représentation de la mère africaine

L’art du tissage

Il est très développé dans le pays et constitue un formidable moyen d’expression pour différentes ethnies notamment les Dioula et les Mossi. Avec le pagne de la patrie, le légendaire Faso Dan Fani nous avons découvert un savoir-faire exceptionnel tout comme une large palette de tissus ouest africains. Cette étoffe est le symbole du patriotisme burkinabé grâce à Thomas Sankara, ce légendaire chef d’Etat qui a imposé le port de ce tissu à ses fonctionnaires. Ce fut l’étincelle qui donna vie d’être ce que l’on porte: Carry Be. C’est une véritable invitation à un voyage vestimentaire autour des étoffes traditionnelles du monde.

 

Notre mission

Des créations issues de nos traditions

Après tant de beautés observées issues d’un savoir-faire ancien, nous avons eu l’idée de les transformer en créant des pièces simples, usuelles et authentiques que chaque femme peut s’approprier.

Veste Kele
Manteau Saba Rouge
Manteau Saba noir